Médecine esthétique pour les 45-60 ans à Toulouse

Les signes du vieillissement sont forts dépendant de l’hygiène de vie et des facteurs génétiques.

Les facteurs environnementaux (exposome) sont représentés essentiellement par les expositions solaires et le tabagisme mais aussi l’hygiène de vie, et doivent être pris en considération dés le plus jeune âge (cf 30 45 ans).

De façon générale, c’est l’âge ou l’élasticité cutanée diminue de façon conséquente entrainant une accentuation des rides d’expression (Rides péri-buccales, de la patte d’oie, du front) associée aux premiers signes de relâchement cutané (Paupières alourdies, perte de l’ovale du visage) et d’une fonte graisseuse débutante (cernes, vallée des larmes accentuation des sillons). Les signes d’héliodermie (vieillissement du au soleil) sont plus nombreux : La peau se strie et se fripe, les taches brunes sont plus denses et les petits vaisseaux éclatent.

52 ans est l’âge moyen de la ménopause, période où la carence hormonale se combinera aux autres facteurs de vieillissement. Dans le 5 premières années de la ménopause on observe une perte de 30% du collagène dermique, une sècheresse cutanée et une hyperandrogénie relative responsable de troubles de la pilosité et d’une légère alopécie.

Pour permettre de corriger au mieux les signes disgracieux, plusieurs traitements pourront être associés :

Il est indispensable de traiter les kératoses actiniques par PDT (photothérapie dynamique) ou destruction thermique. Présentes sur les zones photoexposées elles signent un épuisement du capital solaire et permettent de prévenir l’apparition de cancers cutanés.

Ces traitements peuvent être associé à une chirurgie complémentaire pour traiter le relâchement cutané des paupières ou du cou (blépharoplastie, Lifting).

La cosmétologie classique (anti oxydant, rétinol) est complétée par des crèmes hydratantes plus riches et des principes actifs anti-relâchement.

Une prise en charge préventive adaptée évitera l’accentuation ultérieure de certains signes du vieillissement.

Les soins visant à corriger l’hyperandrogénie relative c’est-à-dire l’excés d’hormone mâle sont à envisager : épilation laser et injections de PRP dans le cuir chevelu pour la croissance capillaire)

Le THM (traitement hormonal substitutif de la ménopause) agit sur la composante dermique du vieillissement et retarde l’atrophie cutanée, mais est modérément efficace sur la sécheresse cutanée.

Votre profil
Médecine esthétique pour les milleniaux
Milléniaux
25 - 35 ans
Médecine esthétique pour les 35 - 45 ans
35 - 45 ans
Médecine esthétique pour les 45 - 60 ans
45 - 60 ans
Médecine esthétique pour les plus de 60 ans
60 ans et +
Médecine esthétique pour les hommes
Hommes
25 - 60 ans et plus
Médecine esthétique pour les femmes enceintes
Femmes
enceintes
Contacter le Docteur Gassia